BRIE ET ANGONNES AVENIR

RASSEMBLEMENT DES HABITANTS DE BRIE ET ANGONNES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» N°12 EDITION MAI 2017
Mer 24 Mai - 6:16 par Admin

» N°11 EDITION JANVIER 2017
Jeu 2 Fév - 9:42 par Admin

» N°10 EDITION SEPTEMBRE2016
Mar 4 Oct - 16:41 par Admin

» N.9 EDITION JUIN 2016
Jeu 7 Juil - 13:10 par Admin

» N°8 EDITION AVRIL 2016
Jeu 21 Avr - 11:10 par Admin

» N°7 EDITION JANVIER 2016
Dim 7 Fév - 17:39 par Admin

» N°06 EDITION SEPTEMBRE 2015
Sam 3 Oct - 13:23 par Admin

» INVITATION A UN REPAS CHAMPETRE
Sam 6 Juin - 8:16 par Admin

» N° 05 EDITION JUIN 2015
Sam 6 Juin - 8:01 par Admin

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Partagez | 
 

 N° 05 EDITION JUIN 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 25
Date d'inscription : 28/04/2014

MessageSujet: N° 05 EDITION JUIN 2015    Sam 6 Juin - 8:01

Chers Briataux,

« La parole fait tourner la girouette ! L’action l’immobilise » disait Jules Renard

LE COMPTE ADMINISTRATIF 2014 ET LE BUDGET PRIMITIF 2015 REJETE PAR L’OPPOSITION :  

En effet, lors de la présentation du budget le maire et sa majorité n’ont jamais, comme il est d’usage de le faire dans les communes où la majorité est respectueuse de la démocratie, transmis les documents à l’opposition afin qu’elle puisse en prendre
connaissance.

Pire encore, lors du conseil municipal du 10 mars dernier où de nombreux Briataux étaient présents, nous avons demandé la possibilité d’avoir les documents des chiffres présentés afin de pouvoir les vérifier et nous avons eu comme réponse dixit Mr le Maire : « Quand vous aurez approuvé les comptes on vous donnera les documents !! ».

De plus, nous pouvons constater un budget élaboré sans même connaître précisément les recettes, étant donné qu’à ce jour nous ne connaissons pas exactement l’impact du transfert des compétences à la METRO et la baisse des dotations de l’état envers les collectivités. S’aventurer dans des chantiers pharaoniques dépassant les 2 millions d’euros est très hasardeux et nous sommes très inquiets pour les années à venir quant aux remboursements de ces emprunts et les charges générées par ces investissements. Qui plus est, les charges de personnel en hausse et la charge de la réforme des rythmes scolaires mise en place par la majorité dépassent largement les prévisionnels…

C’est dans ce même état d’esprit que lors de la réunion publique du 9 avril Mr Charvet a annoncé un projet d’aménagement autour du Barlatier, projet qui n’a jamais était présenté ni même validé lors des précédents conseils municipaux. Face aux multiples mensonges évoqués, Mr Charvet a été traité de "vraie girouette" et « d’incompétent » ! Le coût total de ce projet est estimé à 500 000 euros, la moitié doit être pris en charge par la METRO (qui d’ailleurs n’est pas encore au courant !) et l’autre moitié par la commune.

ALORS… QUI VEUT VIDER LES CAISSES ?
Claude SOULLIER


MONSIEUR LE MAIRE ET LES COPROPRIETES :

Notre commune, lors de la construction de certaines copropriétés et sous plusieurs mandatures, a investi dans l’achat de plusieurs appartements loués aujourd’hui à des particuliers. Mais les lois qui régissent les copropriétés s’appliquent bien sûr à notre commune, ce que semble ignorer notre Maire actuel.
Deux exemples :

_ Copropriété « Bouchain » :

Monsieur le Maire en réunion publique concernant les parkings privés dont les propriétaires payent annuellement des charges s’est permis d’affirmer « que le syndic de la copropriété avait donné son accord pour que n’importe quel citoyen puisse les utiliser pour stationner leur véhicule ». Des copropriétaires présents dans la salle ont, à juste raison, vivement réagi à de tels propos.

En effet, nous informons Monsieur le Maire que le syndic, payé par les copropriétaires, doit scrupuleusement appliquer les décisions votées à l’Assemblée Générale souveraine. Le syndic n’a donc pas le pouvoir d’une telle décision. Cette affirmation était donc inexacte.

_ Copropriété « les Asphodèles » :

Comme pour toutes les copropriétés, l’Assemblé Générale Ordinaire élit tous les ans les membres du conseil syndical de la copropriété. Les candidats font acte de candidature (5 élus pour 27 copropriétaires). Conformément à la loi, le conseil syndical assiste le syndic et contrôle sa gestion.

Et bien, Monsieur le Maire était persuadé être membre de droit du conseil syndical, du seul fait que la commune soit propriétaire de 3 studios dans cette copropriété.


PLU, MR LE MAIRE ET SA MAJORITE VALIDE LA BETONNISATION DE BRIE PAR LA METRO :
Dans notre dernier édito nous écrivions : « la survenance d’un abandon annoncé. La mécanique est enclenchée par la majorité municipale ».
En effet, lors du conseil municipal du 18 mai dernier, cette majorité sur proposition de Mr le Maire a voté « de confier à la METRO l’instruction des autorisations et des actes relatifs à l’occupation du sol, délivrés au nom de la commune ».
Etant une commune de moins de 3500 habitants la loi SRU ne peut en rien nous imposer les 25% de logements sociaux. Nous en déduisons aujourd'hui que Mr le Maire et sa majorité ne s'opposent pas aux logements sociaux alors qu'ils pourraient clairement le faire.
Nous pouvons d’autant plus regretter le silence à l’époque des dirigeants de l’Union des Habitants, alors que l’article 2 des statuts de cette association affirme « Cette association a pour but de promouvoir le respect de l’environnement, de veiller à un urbanisme raisonné… D’une façon générale, son but est de défendre les intérêts des habitants de la commune… ».
L’adjointe au Maire, Nicole BOULEBSOL en charge de l’urbanisme, a rappelé que la collectivité élabore actuellement son Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) dont les orientations en matière de logements répondront aux besoins de tous conformément aux orientations et objectifs du futur Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Métropole (urbanisation et densification...) !!!

C’est précisément à l’élaboration de ce PADD que nous aurions aimé voir la population plus concrètement associée. Ainsi Sylvia FACAL a interrogé Monsieur le Maire sur sa position concernant ses objectifs de construction de logements sociaux. Les explications données sur ce point nous ont paru peu claires et insusceptibles de nous rassurer sur les objectifs précis de l’équipe en place. (Nous renvoyons nos concitoyens à la lecture du compte rendu public du dernier conseil municipal pour s’en convaincre.)

En conclusion, il est évident que le processus décisionnel nous échappe en grande partie. C’est donc bien entre les mains de la METRO qu’est concentré l’essentiel des pouvoirs en la matière, validés par le Maire, partie prenante avec le programme de la majorité socialiste.


ANNULATION DE DEMANDE DE PRET DE MATERIEL :

Comme annoncé en première page, notre association organise le 13 juin prochain un repas champêtre afin de réunir ses adhérents, les briataux et de faire connaître notre association à toute personne intéressée afin de promouvoir les produits locaux de notre commune qui composeront l’essentiel de notre repas.

A cette fin nous avions demandé à la mairie de mettre à notre disposition, comme elle le fait pour toute association, le matériel nécessaire à une réception à l’extérieur. A cela, il nous fut répondu le 18 mai dernier que nous devions communiquer l’adresse de livraison du matériel, ce qui laisser entendre que le principe du prêt était acquis. Il était évident en effet que cette manifestation se tiendrait dans un lieu privé (en l’occurrence un champ) et non pas sur le domaine public car sur ce point, la commune n’est pas riche en matière foncière dans un lieu bucolique !

Ce point étant précisé à la mairie il nous fut abruptement répondu le 26 mai que le matériel n’était mis à disposition des associations que dans le cadre de manifestation d’intérêt général (ce qui laisse à supposer que la promotion de produits locaux et convivialité concitoyenne ne le sont pas !!!) et, dans la foulée, il nous était sympathiquement rappelé que nous ne devrions en aucun cas je cite : « perturber la circulation, le stationnement ou occasionner une gêne pour les riverains. »

Il s’agit naturellement d’un camouflet supplémentaire et d’un mépris clairement exprimé à l’encontre de toute initiative n’ayant pas reçu la bénédiction de notre Omnipotent Maire…

ASSOCIATION « BRIE ET ANGONNES 2014 », MERCI A NOS ADHERENTS…

Nous enregistrons régulièrement de nouvelles adhésions. Contrairement au comité de soutien, les adhésions à l’association sont bien sûr confidentielles et connues uniquement du Président, Trésorier et Secrétaire.

Nous vous rappelons que les cotisations de nos adhérents constituent la ressource principale de l’association pour éditer nos informations, alors que l’équipe de Monsieur le Maire bénéficie du budget communal, et donc de vos impôts pour éditer et diffuser les siennes. Nous vous rappelons que dès le début de son mandat cette équipe, en nous refusant un espace d’expression dans la gazette municipale, a fait preuve de sectarisme, de rejet et de discrimination.

Comme un certain nombre de Briataux, par votre adhésion, permettez-nous entre autre de continuer à vous donner ces informations.  (Bulletin d’adhésion situé en fin de l’édito)

COMITE DE SOUTIEN, UN ACTE CITOYEN FORT :

Dans notre dernier Edito n°4 nous vous informions que la plus ancienne famille de Briataux (plus de 220 ans, 6 générations) avait rejoint le comité de soutien à Claude SOULLIER et son équipe. Une coquille a été faite dans l’orthographe de son nom. Il s’agit de notre ami Michel PEYRIN, de la route Napoléon.

               
LE MOULIN DE TAVERNOLLES A L’EPOQUE DES ANCETRES DE MICHEL

Depuis nous avons aussi l’honneur d’enregistrer l’adhésion au Comité de Soutien de Madame Claude VALLAUD habitante de Brié-et-Angonnes depuis 1991, médecin obstétricienne retraitée et qui revendique son statut d’étudiante en master d’histoire de l’art à l’Université Pierre Mendés-France.

L’adhésion au comité de soutien est bien sûr gratuite.  Aujourd’hui, elle permet d’affirmer publiquement son soutien à l’opposition municipale. C’est un acte citoyen fort.

Alors faites comme nos ami(e)s, rejoignez-nous.

Téléphone Maurice CROS 04.76.73.68.61 ou raymond.cros@orange.fr

REJOIGNEZ-NOUS SUR LE FORUM :     http://brie-avenir.forumactif.org/


Bulletin d’adhésion à l’Association « Brié-et-Angonnes 2014 »
NOM : ……………………………………………........................     Prénom : …………………………………………………………………
Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Mail : …………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Date : ………………………………………….
Signature :

A renvoyer à la trésorière :  Mme Nicole SAULNIER, 152 chemin du Charbot, 38320 Brié-et-Angonnes, avec un chèque de 15€ libellé à l’ordre de «Association Brié-et-Angonnes 2014 ».

Nous vous souhaitons de bonnes vacances et un bel été à toutes et à tous !


Ne pas jeter sur la voie publique

REMERCIEMENTS A L’INCONNUE DU SOUVEYRON :

Le lundi 4 mai, Princesse, notre petite chatte noire, a échappé à l’attention de ses maîtres.

Sans doute victime d’un AVC cet animal âgé de 14 ans est très vite désorienté et s’il s’éloigne du domicile il se perd.
Arrivée un jour chez nous d’on ne sait où, elle s’y est rapidement installée et ne quittait presque jamais la maison si bien que, même régulièrement suivie par le vétérinaire, elle n’avait jamais été tatouée et pucée, erreur aujourd’hui rattrapée.

Le lundi 4 mai, donc, Princesse est partie pour ne plus revenir ; nous l’avons cherchée inlassablement de jour comme de nuit, en vain, sans cependant perdre espoir.

C’est presque par hasard que nous avons téléphoné à la SPA 8 jours plus tard, laquelle nous a renvoyé sur l’APAGI du Versoud qui à son tour nous a orienté sur CHENIL SERVICE, qui en fait est la fourrière de la METRO.
Et là l’incroyable nouvelle : Princesse avait été trouvée errante, à priori Chemin CHATIN, au SOUVEYRON, par une dame qui a eu la bienveillance de la conduire jusqu’au VERSOUD, où la chatte a été prise en charge et fait l’objet de soins préventifs par le Docteur ALLAIN, vétérinaire à DOMAINE, qui s’est occupé d’elle avec diligence et conscience, tout comme ensuite, pendant 8 jours, le personnel de CHENIL SERVICE l’a fait.

Princesse a donc été rendue après identification et naturellement remboursement des frais vétérinaires et de pension (au demeurant très raisonnables) à l’affection des siens et à ses compagnons chats qui résident avec elle et qui, eux, sont tous identifiés par tatouage et tous stérilisés.

La règlementation de CHENIL SERVICE fait interdiction à cette société de nous communiquer le nom de la personne qui a sauvé notre petite chatte d’une mort certaine, si bien que nous n’avons pas pu la remercier comme nous aimerions pouvoir le faire.
Nous espérons donc qu’elle lira ces quelques phrases par lesquelles nous lui exprimons notre profonde reconnaissance et notre gratitude.

En ces temps où semble prévaloir individualisme et  égoïsme il est bon de savoir qu’il existe, dans votre proche voisinage, une personne capable non seulement de porter secours à un animal en difficulté mais aussi de poursuivre son action jusqu’à ce qu’il se trouve en sécurité. Combien aurait tout simplement détourné le regard ?

Merci donc à vous, Chère Voisine Inconnue, et faites nous s’il vous plaît le plaisir de faire votre connaissance en toute simplicité en nous contactant ou en passant nous rendre visite au 454 Route du Souveyron chez Martine MANGIN et Serge BOZZARELLI, ou en téléphonant à Serge au 06.09.21.53.60.

Avec notre reconnaissance
Martine et Serge, pour Princesse.

PLU, MR LE MAIRE VALIDE L'ORGANISATION PAR LA METRO :

Dans notre dernier édito nous écrivions : « la survenance d’un abandon annoncé. La mécanique est enclenchée par la majorité municipale ».
En effet, lors du conseil municipal du 18 mai dernier, cette majorité sur proposition de Mr le Maire a voté « de confier à la METRO l’instruction des autorisations et des actes relatifs à l’occupation du sol, délivrés au nom de la commune ».

L’adjointe au Maire, Nicole BOULEBSOL en charge de l’urbanisme, a rappelé que la collectivité élabore actuellement son Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) dont les orientations en matière de logements répondront aux besoins de tous conformément aux orientations et objectifs du future Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Métropole (urbanisation et densification...)!!!

C’est précisément à l’élaboration de ce PADD que nous aurions aimé voir la population plus concrètement associée. Ainsi Sylvia FACAL a interrogé Monsieur le Maire sur sa position concernant ses objectifs de construction de logements sociaux. Les explications données sur ce point nous ont paru peu claires et insusceptibles de nous rassurer sur les objectifs précis de l’équipe en place. Rappelons aussi que Brié-etAngonnes est une commune de moins de 3500 habitants et que la loi SRU ne peut en rien nous imposer les 25% de logements sociaux. Nous en déduisons aujourd'hui que Mr le Maire et sa majorité ne s'opposent pas aux logements sociaux alors qu'ils pourraient clairement le faire

En conclusion, il est évident que le processus décisionnel nous échappe en grande partie. C’est donc bien entre les mains de la METRO qu’est concentré l’essentiel des pouvoirs en la matière, validés par le Maire, partie prenante avec le programme de la majorité socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brie-avenir.forumactif.org
 
N° 05 EDITION JUIN 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BRIE ET ANGONNES AVENIR :: EDITONS SPECIALES-
Sauter vers: