BRIE ET ANGONNES AVENIR

RASSEMBLEMENT DES HABITANTS DE BRIE ET ANGONNES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» N°12 EDITION MAI 2017
Mer 24 Mai - 6:16 par Admin

» N°11 EDITION JANVIER 2017
Jeu 2 Fév - 9:42 par Admin

» N°10 EDITION SEPTEMBRE2016
Mar 4 Oct - 16:41 par Admin

» N.9 EDITION JUIN 2016
Jeu 7 Juil - 13:10 par Admin

» N°8 EDITION AVRIL 2016
Jeu 21 Avr - 11:10 par Admin

» N°7 EDITION JANVIER 2016
Dim 7 Fév - 17:39 par Admin

» N°06 EDITION SEPTEMBRE 2015
Sam 3 Oct - 13:23 par Admin

» INVITATION A UN REPAS CHAMPETRE
Sam 6 Juin - 8:16 par Admin

» N° 05 EDITION JUIN 2015
Sam 6 Juin - 8:01 par Admin

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Partagez | 
 

 N.9 EDITION JUIN 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 25
Date d'inscription : 28/04/2014

MessageSujet: N.9 EDITION JUIN 2016   Jeu 7 Juil - 13:10

BRIE ET ANGONNES AVENIR                                        EDITO N° 9 – JUIN 2016

« BRIE-ET-ANGONNES AVENIR » VOUS INFORME

Chers Briataux,

Scandaleux et irrespectueux des deniers publics ! Tel pourrait être le titre de cet édito.

En effet, lors du Conseil Municipal du 14 juin dernier le maire et sa majorité ont adopté comme ils le disent à « la majorité », (en ne faisant comme d’habitude aucune référence aux positions contraires exprimées par l’opposition) l’embauche d’une chargée de communication (catégorie A) dont la commune (2 500 habitants) n’a absolument pas besoin et qui sera une charge pour les 40 prochaines années. Cette charge correspond exactement à l’augmentation de 2,5% des impôts locaux de notre commune de cette année voulue par Mr le maire et sa politique dépensière. Vous pourrez vérifier tout ceci sur votre feuille d’impôts.

Pour justifier sa position Mr le Maire a évoqué une économie substantielle de 6 000 € qui n’est que chimère puisque la dépense générée par le poste va avoisiner les 25 000 €/an. C’est la raison pour laquelle j’ai appelé Mr Charvet à se ressaisir afin de renoncer à cette dépense totalement injustifiée au regard des besoins de Brié-et-Angonnes. Rappelons sur ce point, que nous rémunérons déjà un adjoint en charge de la communication.

Si nous pouvons nous féliciter qu’une personne, au demeurant fort sympathique, ait un emploi nous ne pouvons que nous interroger sur les mobiles de la majorité lorsque l’on sait que les actions de communication consistent essentiellement en 4 parutions annuelles de la gazette et la mise à jour des panneaux lumineux. Le personnel en place et l’adjoint à la communication n’auraient-ils pas suffit à cette tâche ?

En réalité nous pensons que Mr Charvet s’inscrit dans la politique dogmatique du groupe métropolitain (PS, ADIS), ce d’autant plus que depuis son entrée dans la METRO la commune a perdu la quasi totalité de ses compétences (eau, assainissement, route, PLU...). Voilà la triste réalité de toujours plus de dépenses de fonctionnement et de hausse de la fiscalité !

Dans le même temps, en 2 ans 1/2, on assiste à une hémorragie économique et de pertes d’emplois sur la commune (PRESI, Epicerie, AC Motoculture, restaurant « L’Air de Rien ») ainsi qu’à une diminution drastique de son service de proximité principale puisque La Poste est partiellement fermée. Mr le Maire, toujours prêt à éviter le débat pour y préférer les ragots, a beau jeu de répéter à l’envie que Mr Soullier a refusé « de s’occuper de la crèche », il oublie qu’en fait il n’alloue aux membres de l’opposition AUCUN moyen pour mener à bien les tâches qui pourraient leur être confiées et qu’en réalité, comme il l’a reconnu publiquement, il souhaitait la fermeture de la crèche. De fait, cette structure n’a pu être maintenue qu’à la suite d’une forte mobilisation du personnel (blocage et tractage au rond point de Tavernolles) et par le refinancement de la petite enfance après l’arrivée des Républicains à la tête du département.

Enfin, pour répondre à Mr le Maire qui me reproche de mettre en avant mon étiquette « Les Républicains » (dont je suis élu comme délégué de la 2ème circonscription de l’Isère), je lui répondrais en lui rappelant les propos de Mr Ferrari (PS, président de la METRO) : " Ce qui m’énerve le plus en politique, c’est sûrement la faiblesse des conviction de certains" (source DL du 19/06/16)….). Affirmation que je reprends à mon compte.


Claude SOULLIER


PLU : 162 LOGEMENTS DONT 30% DE SOCIAUX, LA VERITE AU GRAND JOUR

Durant notre campagne des dernières municipales, nous avions déjà exposé les éléments qui aujourd’hui en surprennent plus d’un. Nous avions alors indiqué lors de réunions d’informations que le projet de la METRO était bien de construire 160 nouveaux logements dont 50% à Tavernolles. Certains nous ont alors ri au nez en prétendant que ces chiffres étaient purement fantaisistes.

Cependant le formalisme du PLU n’a pas permis à la majorité de taire plus longtemps les réalités puisqu’elle a dû organiser une réunion publique obligatoire (prévue par les textes) qui s’est tenue le 29 juin dernier. Les Briataux, présents en nombre, ont pu alors avoir la confirmation que 160 nouveaux logements seraient créés sur Brié-et-Angonnes dont 50% à Tavernolles. Et, cerise sur la gâteau, nous apprenons que Mr Charvet et ses séides offrent à la METRO 30% de logements sociaux, tous intégrés dans le PLU, alors que notre commune de moins de 2 500 habitants n’est absolument pas soumise à la loi SRU qui impose un minima. Après les mensonges, le cynisme !

C’est pourquoi nous demandons un référendum sur le PLU. Les Briataux doivent pouvoir choisir leur avenir. « Non à la densification et aux 30% de logements sociaux sur Brié-et-Angonnes ! » Signez la pétition en ligne sur :
« http://www.petitions24.net/non_a_la_densification_et_logements_sociaux_sur_brie_et_angonnes ».


LES COMPTES RENDUS TRONQUES DES CONSEILS MUNICIPAUX

Nous tenions à préciser à l’ensemble des Briataux que les propos de l’opposition ne sont jamais retranscrits dans les comptes rendus des conseils municipaux et vous pouvez lire aussi « vote : favorable à la majorité des voix exprimées ». Ceci fonctionne dans toutes les dictatures où l’on exclut toutes les interventions de l’opposition et leur expres​sion(vote). Ceci est dans la continuité de la condamnation du Tribunal Administratif de Grenoble justement pour le non respect des règles démocratiques et républicaines.

C’est pourquoi nous dénonçons cet état de fait depuis toujours à chaque début de conseils municipaux et que nous refusons de signer leur validation. En signe de protestation et par respect pour les Briataux, nous avons quitté le conseil municipal du 27 juin pour nous détacher de ces décisions prises sans tenir compte des 4 avis des conseillers d’opposition.


METRO : EMPRUNTS TOXIQUES
CHARVET ET BOULEBSOL SE SONT COUCHES AVEC LE GROUPE ADIS

Malgré les appels de la Droite et du Centre, la métropole se couche donc et accepte une prise d'otage financière cautionnée par l'Etat, celui-là même qui s'exclamait "notre ennemi, c'est la finance !". Cela restera sûrement comme l’un des plus gros et graves scandales de l'Etat et du mandat de cette majorité sans vision et dogmatique.

En conclusion, pour 58 millions d'euros empruntés à 20% d’intérêt, nous devons rembourser 117 millions d'euros pour sortir de ce piège (proposition de la SFIL incluse).
Résultat du scrutin : 61 élus des groupes PASC, ADIS et communistes ont fait le choix de se coucher, tout comme les 9 élus du groupe NISC qui se sont abstenus.


REPAS CHAMPETRE : UNE BELLE REUSSITE

Le 18 juin dernier, notre association, accompagné du groupe musical « Rock’n Groove », a organisé son 2ème repas champêtre où la pluie intermittente n’a pas gâché cette journée conviviale, ni entamé la détermination des 120 personnes qui ont répondu présent et parmi eux des responsables politiques locaux.
Nous tenons à remercier l’ensemble des bénévoles pour leur aide précieuse et nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine.


L’ACADEMIE DELPHINALE A BRIE-ET-ANGONNES

L’Académie Delphinale est une vénérable institution créée en 1772 qui réunit  des membres issus principalement de l’ancienne province du Dauphiné voire au-delà, principalement destinée  à conserver et mettre en valeur les richesses historiques, littéraires et scientifiques de cette belle et rude province. La commune de Brié-et-Angonnes, exemple parfait d’une commune dauphinoise, n’est pas restée insensible à cette action culturelle, puisqu’à notre connaissance trois Briataux en font partie comme membres associés, dont notre Directeur Général des Services de la Mairie Monsieur DORE.

Nous sommes particulièrement fiers et honorés d’apprendre que le Professeur Claude RACINET, bien connu des Briataux qui ont eu recours en nombre à ses services, et membre actif de l’Association « Brié-et-Angonnes Avenir », vient d’être élu comme membre titulaire du fauteuil n°14, grâce à son action scientifique reconnue nationalement et internationalement puisqu’il a eu le rare privilège de figurer dans le livre Guinness des records en 1989...

Nous tenions à le féliciter pour cette nomination qui rejaillit sur notre commune.


« COMITE-CITOYEN » : LES MASQUES TOMBENT

A l’origine le Président de l’Union des Habitants, l’inconditionnel de Mr le Maire et avec la bénédiction de ce dernier, voulait mettre en place un « comité de citoyens » instauré par une loi de février 2014, permettant cette création dans les communes ayant des quartiers dits prioritaires cumulant une série de difficultés. Ces initiateurs ont voulu comparer notre beau village rural (2 422 habitants), où il fait bon vivre quel qu’en soit le quartier en comparaison à Grenoble, ville urbaine de 160.000 habitants avec des quartiers difficiles.

Notre vigilance a obligé ces initiateurs à parler aujourd’hui de « conseil citoyen » et non plus de « comité citoyen », en voulant nous faire croire que ce conseil est totalement indépendant de l’Union des Habitants et de la Mairie. Cependant, l’article du DL du 9/06/16 nous dévoile la réalité en précisant : « Le comité citoyen est toujours hébergé et subventionné par l’UDH (Union des Habitants), une association qui insiste sur sa neutralité politique puisque ses membres sont de toutes opinions.

En ce qui concerne « sa neutralité politique », l’auditionné se garde bien d’évoquer, sur proposition du président de l’UDH lors de l’AG extraordinaire du 12 février dernier, la suppression pure et simple de l’article 15 des statuts de l’association, précisant : L’ASSOCIATION EST NEUTRE.  Les anciens à l’origine de ces statuts doivent se retourner sur eux-mêmes ou dans leur tombe pour certains !!! De plus, il faut savoir que le Président de l’UDH fait des placements financiers importants et qu’il bénéficie malgré tout de subventions communales annuelles, alors que les prix de certaines activités sont trop élevés pour certains Briataux (Gym 70€, marche active 130€, tai chi qi gong 130€, zumba 80€, yoga 130€).

Enfin, nous apprenons (source DL du 09/06/16) que Jean CAELEN, responsable et principal animateur de ce comité est le nouveau secrétaire général de l’UDH après la démission de ce poste de Philippe POITOU, le représentant local du journal le Dauphiné libéré, démission dictée par son intégrité et pour conserver justement son indépendance vis-à-vis de l’UDH.

Après ce constat, on veut toujours vous faire croire que ce comité est totalement indépendant de l’UDH dont le président Jean BAGHDASSARIAN est un inconditionnel de Monsieur le Maire. Cherchez l’erreur. D’autant plus que dans un document tenu confidentiel, on y lit : le bureau (du conseil) rendra des comptes de ses actions au conseil d’administration de l’UDH.

            LA BOUCLE EST BOUCLEE !!!!       Maurice CROS

DROIT DE REPONSE

Le Dauphiné Libéré s’estimant vilipender dans notre dernier édito, Mr Souchon rédacteur en chef nous a demandé de publier cet article, ce que nous faisons très volontiers, soucieux de la parfaite transparence de notre action. Nous espérons pouvoir compter sur une parfaite réciprocité de la part de ce journal.

          Des excuses au Dauphiné Libéré
Dans un récent tract de « Brié-et-Angonnes Avenir », Le Dauphiné Libéré a été gravement et injustement mis en cause, voire diffamé. De tels écrits sont inacceptables et irresponsables. Le Dauphiné Libéré a toujours veillé depuis la Libération à traiter équitablement les 2225 communes qui couvrent sa zone de diffusion sur 9 départements. C’est sa fierté. Nous ne sommes pas irréprochables, nous pouvons commettre des erreurs (nul est à l’abri) mais en aucune manière elles ne sont volontaires ni ne sont faites pour nuire à qui que ce soit.
Le Dauphiné Libéré reste à l’écoute. Chacun a le droit de s’exprimer dès lors que cela se fait dans le respect mutuel.
Quant aux citations sur les subventions de l’état socialiste dont bénéficie Le Dauphiné Libéré, il s’agit d’une méconnaissance du droit de la presse. Tous les journaux de France sans exception, quels qu’ils soient, depuis leur création, reçoivent des aides liées uniquement à des compensations tarifaires postales pour l’envoi de journaux aux abonnés, à la diffusion et à la production. Ce sont ces aides qui sont dénoncées dans le tract dont tous les journaux de France bénéficient depuis des dizaines d’années.
Le Dauphiné Libéré est un journal libre et indépendant. Il n’est aux ordres de personne. Il n’est inféodé à personne. Il a pour mission de rapporter et de relayer l’activité politique, économique, sociétale, environnementale, associative, culturelle, sportive, sans aucune prise de position. Son seul parti-pris est celui de l’information. Et il ne dérogera jamais à cette règle érigée par ses fondateurs, des résistants, des valeurs qu’il a reçues en héritage en 1945.
Jean-Pierre SOUCHON
Rédacteur en chef
Le Dauphiné Libéré
……………………………………………………………………………………………………………………………
BULLETIN D’ADHESION et/de SOUTIEN   (ANNEE 2016)  à l’Association « Brié-et-Angonnes Avenir »

NOM : ……………………………………………..........    Prénom : ……………………………………………………
Adresse : …………………………………………………………………………………………………………………..
Mail : …………………………………………………………………………………………………………………………
Date : ………………………………………….          Signature :

Cotisation annuelle de 15 euros        Je fais un don de……€ pour soutenir l’association.

Merci de renvoyer ce bulletin accompagné de votre règlement à la trésorière :
Madame Nicole SAULNIER, 152 chemin du Charbot 38320 Brié et Angonnes.

REJOIGNEZ-NOUS SUR LE FORUM : http://brie-avenir.forumactif.org/

Pour suivre l’actualité en temps et en heure « Facebook du sud grenoblois/claude Soullier »

Nous vous souhaitons de bonnes vacances et un bel été à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brie-avenir.forumactif.org
 
N.9 EDITION JUIN 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BRIE ET ANGONNES AVENIR :: EDITONS SPECIALES-
Sauter vers: